SOBAC - Rentabilité - Fertilité - Autonomie - Qualité - Environnement - Technologies Marcel Mézy - Bactériosol / Bactériolit - Solutions naturelles pour l'agriculturewww.bacteriosol-sobac.com - Englishsobac.de - Deutsch
NORD-PAS-DE-CALAIS - Pas de Calais
Témoignage de Daniel Leblond
Daniel Leblond
Earl Leblond
à Helfaut
210 hectares
Cultures : betteraves, pommes de terre, escourgeon, blé, fèveroles, prairies.
40 vaches allaitantes
1000 m2 de poulailler industriel
“ ON N' EST PLUS À LA SOLDE DES NEGOCIANTS ”

« J'ai commencé il y a six ans. On m'avait dit qu'avec Bactériosol® on pouvait faire travailler la matière organique du sol. Comme on avait du fumier de bovins, on s'est dit : pourquoi ne pas essayer? Au niveau des intrants chimiques, nous avons supprimé le sulfate de potasse sur les pommes de terre et sur les betteraves sucrières. Je ne mets plus d'engrais de fond sur les céréales. Au niveau de l'azote, je fais un premier apport de 80 unités à l'hectare et j'essaie maintenant de supprimer le deuxième. Avant, on était à 150/160 unités à l'hectare. »

« Je fais attention au chargement de bovins à l'hectare. Sur une parcelle que je travaille depuis trois ans au Bactériosol® j'ai remarqué qu'elle se laboure beaucoup plus facilement. Dans les prairies, il y a plus de trèfle et il n'est pas nécessaire d'apporter d'azote puisque le trèfle capte naturellement l'azote. Avec Bactériosol®, sur les betteraves, on a fait 124 tonnes à l'hectare et sur cinq ans, je suis à 102 tonnes ce qui me place en tête à la sucrerie. En pommes de terre, on n'a pas perdu en rendement, au contraire et je n'y mets plus un grain d'azote. Je commercialise ma production de pommes de terre en Belgique. Ils en sont très contents au niveau du calibre et de la qualité de la chair.

Mon père déjà avait cette mentalité de vouloir faire évoluer les choses. Nous sommes beaucoup plus autonomes, nous gérons notre exploitation. On n'est plus à la solde des négociants. D'ailleurs je n'ai pas de négociant attitré.

C'est vrai qu'on a quelque fois le sentiment d'être un peu seul dans cette démarche et les réunions Sobac c'est important pour pouvoir discuter, comparer avec d'autres. Nous avons tous conscience d'être en avance. S'il y a un changement à faire dans notre système de travail, on est prêt. Avec 5/6 ans de recul, nous savons où nous allons. Et c'est particulièrement satisfaisant de voir qu'on n'a pas perdu en rendement. Dans l'avenir il va y avoir du changement. On cherche à nous faire diminuer l'azote, le phosphore, la chose de plus simple. On sera obligé de le faire. Déjà on va être obligé de le faire pour les produits phytosanitaires, moins cinquante pour cent en 2018 ».


Sites SOBAC : SOBAC Entreprise - SOBAC Agriculture - SOBAC Jardin - SOBAC Collectivités

© SOBAC - TECHNOLOGIES MARCEL MEZY™ - BACTERIOSOL® / BACTERIOLIT® - tous droits réservés - 2011-2015 - Mentions légales