SOBAC - Rentabilité - Fertilité - Autonomie - Qualité - Environnement - Technologies Marcel Mézy - Bactériosol / Bactériolit - Solutions naturelles pour l'agriculturewww.bacteriosol-sobac.com - Englishsobac.de - Deutsch
PAYS DE LA LOIRE - Mayenne
Témoignage de Jean-Luc Louveau
Jean-Luc Louveau
à Hercé
50 ha en cultures dont 20 de céréales, 10 de colza, 10 de maïs et 10 en herbe.
4000 m2 de poulaillers en 4 bâtiments
“ Un vrai dialogue entre la Sobac et nous ”

« Florent, le commercial de la Sobac, est venu et le courant est bien passé. On a discuté. C'est surtout au niveau de l'ammoniac de mes poulaillers que son discours m'a accroché. On cherchait une solution pour assécher les litières. Mais il faut aussi du travail suivi derrière parce que le procédé ne fait pas tout tout seul. On a beaucoup d'odeurs extérieures. Nous, notre système ce sont des bâtiments qui s'ouvrent par rapport aux températures intérieures et extérieures, ça ventile automatiquement. C‘est l'air qui vient tout seul par les ouvertures des rideaux. On a le sentiment de pratiquer une agriculture raisonnée. On se préoccupe de l'environnement. Avant, pendant 20 ans, nous étions dans l'apiculture, donc proches de la nature. Mais financièrement c'était trop dur. Il fallait trouver autre chose.

Depuis qu'on travaille dans le concept Sobac, on ne met plus aucun engrais starter sur le maïs, plus aucun engrais d'ailleurs, simplement 5 tonnes/ha de compost traité avec Bactériolit®. On a vu des changements très importants au niveau de l'enracinement des végétaux. J'ai déjà remarqué l'an dernier que nos maïs restaient verts plus longtemps que les autres. Je regarde différemment mes sols depuis que j'ai changé ma façon de travailler. Je suis plus attentif, conscient que c'est toute une vie microbienne qui est en train de reprendre. On prépare mieux nos composts également. En fait, c'est un ensemble de choses qu'on change petit à petit. Avant, on travaillait de façon automatique : labour, semis, récolte, avec tant d'engrais à tel et tel moment. Maintenant, on se sert uniquement de nos effluents et ils travaillent beaucoup mieux et beaucoup plus rapidement depuis qu'on met le Bactériolit®.

Pour l'instant, les résultats sont plus visibles à l'œil nu dans les champs que dans les poulaillers où on ressent surtout les effets du Bactériolit® en fin de lot, quand la teneur en ammoniac est importante. Là, la différence se sent. La volaille se porte bien, nous avons de bons résultats.

Sur les cultures, on est persuadé d'avoir une large marge de progression en travaillant avec les effluents ensemencés au Bactériolit®. L'an dernier, avec le technicien de la Sobac, on a fait la comparaison sur une parcelle avec Bactériolit® et sans, et en maïs, c'était énorme. En racinaire sur le maïs, c'était du simple au double. En blé c'était la même chose. Ça, ça m'a quand même surpris. Ce n'est pas venu tout seul. Ça m'a conforté dans mes choix. Et j'ai confirmation cette année que mes cultures résistent beaucoup mieux à la sécheresse qu'en conventionnel. C'est la première fois que je voyais le technicien d'une boîte venir dans mes champs avec une pelle pour y faire des trous. Ça montre qu'il aime son travail et qu'il veut démontrer à l'agriculteur quelque chose qui lui tient à cœur. C'est avec la Sobac que j'ai commencé à aller voir ce qui se passait sous la surface de la terre. On en a tellement connu qui savaient vendre leurs produits mais qui après, disparaissaient pour le suivi… Il y a un vrai dialogue qui s'est instauré entre la Sobac et nous.

Dans le voisinage, ils voient que nos cultures sont belles. En deux ans, je sens déjà que la structure de mes sols a changé. La terre est plus souple, elle s'est décompactée. La terre se réchauffe plus vite avec le procédé Sobac parce que la vie microbienne est plus intense. J'ai vu deux parcelles voisines, une avec Bactériolit®, l'autre sans, sous la neige. Sur celle qui était avec du fumier ensemencé la neige fondait beaucoup plus vite. Ça veut quand même dire quelque chose ».

AVICULTURE
CULTURES CÉRÉALIERES





“ Et j'ai confirmation cette année que mes cultures résistent beaucoup mieux à la sécheresse qu'en conventionnel. ”

Sites SOBAC : SOBAC Entreprise - SOBAC Agriculture - SOBAC Jardin - SOBAC Collectivités

© SOBAC - TECHNOLOGIES MARCEL MEZY™ - BACTERIOSOL® / BACTERIOLIT® - tous droits réservés - 2011-2015 - Mentions légales